Une main qui écrit dans un carnet avec un stylo à plume. Photo by Ben-Art.

Défi Écriture jour 7/109 jours : Pourquoi 109 jours ?

Célébration, 1re semaine de défi ✅

On m’a posé cette question : Pourquoi 109 jours ?


Bien entendu, j’ai répondu, mais elles ont insisté pour que j’en fasse une note !

Je me devais d’y réponds aujourd’hui.


Pourquoi 109 jours ?

Alors, je pourrais te raconter que c’est un chiffre sacré ou que la succession de nombres est porteur d’un message..

Peut-être qu’ils le sont ?

Mais je ne suis pas une experte en numérologie. (Si tu l’es n’hésite pas me faire connaître la signification !)


Du coup, bah non c’est pas ça !

Les défis sur les réseaux, ce n’est pas nouveau, je le sais.


Et bien souvent on lit : « Défi 100 jours de sport, sans sucre, etc »



Et moi je veux pas être comme les autres. (voix du schtroumpf grognon, si je te jure).


Ne pas faire comme les autres.


Un truc qui ne m’a pas toujours rendu service.


Par exemple, dans mes études.

Je ne me suis jamais sentie en accord avec le système éducatif.

Dès que j’ai pu, je l’ai quitté.

Bon.. J’avais aussi besoin d’argent pour manger, mais c’est une autre histoire.


Quoiqu’il en soit, j’ai quitté le système scolaire à 17 ans.

Seulement, je ne voulais pas en rester là.

Je voulais apprendre, avoir une profession.

Pour cela, j’ai choisi des formations privées par correspondance ou encore en alternance.


Que ce soit pour le secrétariat médical, l’animation socio-culturelle ou la relation d’aide et de soins, j’ai toujours chois des types de formations qui me correspondaient, c’est-à-dire qui me permettaient de rester un électron libre, un compromis entre l’autodidacte et la bonne élève.


Ces formations bien que certifiantes et reconnues dans leurs domaines par mes pairs n’ont aucune valeur aux yeux de l’état.

Résultat, dans mes périodes de disettes ou pour certains contrats, cela m’a porté préjudice pour faire valoir mes droits face à l’administration.


« Ça ne rentre pas dans les cases madame ! »

À force de m’entendre répéter cette phrase merveilleuse, j’ai fini par me dire qu’il serait temps de faire comme tout le monde.


Ce besoin soudain d’intégration s’est manifesté lorsque j’ai commencé à vouloir m’établir en tant que praticienne Reiki ( 🧐 un paradoxe ?)


Je ne sais pas ce que tu en penses (et je serais ravie que tu me le partages), mais quand tu entres dans le monde du développement personnel et spirituel pour en faire ton activité professionnelle..

Tu retrouves face un nombre incalculable de personnes qui possèdent la bonne marche à suivre pour être heureux et vivre de sa passion en gagnant de l’argent.


C’est génial !


Et j’ai suivi bien entendu !


Appliquer leurs conseils à la lettre

Modéliser leurs méthodes


Parfois même un peu trop..


Mais sans atteindre mes objectifs, sans répondre à mes attentes, sans être totalement en accord avec moi, sans oser m’affirmer, être qui je suis.


Un peu comme quand tu as une grosse présentation marketing à faire devant le plus gros client de ta boîte et que tu te planques derrière ton collègue tellement tu es flippé !


C’est Vladimir Zéland qui le décrit parfaitement bien dans son livre « Transurfing : un modèle quantique de développement personnel »


Tant que tu essaies de faire comme quelqu’un d’autre, même s’il t’inspire, tu t’évertues à vouloir prendre sa porte.


Sa porte, ce n’est pas la tienne.


Du coup, tu te retrouves comme une mouche qui se cogne sur le côté de la fenêtre qui est fermé.


Et c’est ça, j’étais une mouche qui s’écrasait encore et encore sur cette fenêtre.


J’ai fini par prendre conscience.


Que vouloir être contre ou en dehors du système peut porter préjudice et qu’il faut en assumer les conséquences dans un choix en conscience.


Qu’à trop vouloir rentrer dans le moule, faire comme les autres pour avoir ce qu’ils ont et parce que ce qu’ils font c’est bien, beau et inspirant, nous perdons notre saveur.


Aujourd’hui, à mes yeux, il est possible d’apprendre à jouer avec tout cela en accord avec soi et ses valeurs, bien entendu.

Sans que tout soit blanc ou noir.

Alors, ce défi d’écriture est pour moi l’occasion de prendre une nouvelle habitude.

Celle d’être moi-même aux yeux de tous chaque jour soutenue par les enseignements que j’ai reçus.


Pas comme les autres, mais un peu d’eux avec moi.


Alors 109 jours, pourquoi ?


Simplement parce que je me suis posé la question du temps.

J’ai pensé aux fameux 21 jours pour prendre une nouvelle habitude..

Mais je t’avoue que pour intégrer celle-ci réellement dans mon quotidien, 21 jours ça me paraissait court.


Il restait combien de jours d’ici la fin de l’année.. 109


109 ce n’est pas 100


Et l’idée de finir cette année 2022 avec ce défi pour commencer la suivante forte de ce que j’en aurai retiré ..

Cela m’a plu.


De cœur à cœur,

Anha. 🌹