Une main qui écrit dans un carnet avec un stylo à plume. Photo by Ben-Art.

Défi Écriture Jour 63/109 : Le Lâcher-prise, un éloge de la fuite ?!


Aujourd’hui, j’ai envie de te partager un article que j’ai écrit il y a 6 ans pour un magazine web québécois « Planifiez vos rêves ».

Car il résume très bien là où j’en suis aujourd’hui.


Lâcher prise, à mes yeux, est tout le contraire de la fuite !

Cela ne veut pas dire tout laisser aller à volo, partir ou s’écraser dès qu’un conflit ou un obstacle se présente.


Lâcher prise c’est comprendre que nous ne pouvons pas tout contrôler, que le cours des événements peut parfois prendre un chemin que nous n’avions pas imaginé.

Qu’à cet instant précis, nous pouvons soit lutter et nous heurter soit entrevoir que ce qui se passe nous apporte quelque chose et en tirer parti pour mieux avancer !


Ces circonstances peuvent être diverses et souvent lâcher prise va nous demander plus de courage qu’une lutte aveugle.


Une métaphore simple serait de s’imaginer devant une porte que tu voudrais ouvrir, mais qui coince.

Te voilà en train de tirer sur cette porte de manière acharnée sans prendre un temps pour reculer, pour observer et voir ce qui la coince.

Soit tu continues à perdre notre temps à vouloir l’ouvrir sans rien changer, soit tu lâches prise un instant pour comprendre ce qui se passe, tu vois ce qui coince la charnière, tu agis en conséquence et tu ouvres la porte.


Tu remarques que je parle du lâcher-prise comme un moyen d’avancer, l’inverse d’une fuite !


Les exemples sont nombreux dans notre quotidien



Le perfectionniste qui attend que tout soit toujours parfait avant de passer à l’action et qui ne se permet pas d’apprendre de ses erreurs ;


Les situations administratives ou financières bloquées contre lesquelles nous passons notre temps à lutter, à pestiférer sans prendre le temps de voir les alternatives ;


S’embourber dans une relation amoureuse à attendre quelque chose de quelqu’un qu’il ne nous apportera jamais sans voir ce qu’il nous apporte déjà ou accepter que cette relation soit néfaste et prendre une décision, etc ;


Dans toutes ces situations et bon nombre d’autres encore,

nous avons une vision de ce qui doit se passer, comment cela doit être, induite par notre éducation, la société, notre égo, mais est-ce ce dont nous avons besoin ?


De cœur à cœur,

Anha🌹