Une main qui écrit dans un carnet avec un stylo à plume. Photo by Ben-Art.

Défi Écriture Jour 52/109 : Accueillir ce qui est là.

Je te l’écrivais hier, c’est le feu d’artifice dans mes émotions.

Et j’ai envie de te partager ceci aujourd’hui.


J’ai le cadeau d’être soutenue par des personnes proches autour de moi.

Des gens qui ont confiance en moi et en ma capacité de faire face.

C’est merveilleux.


Dans leurs paroles de soutien, ils m’invitent à laisser mes émotions « désagréables » derrière moi pour me concentrer sur le positif qui s’en vient.


Cela part d’une bonne intention, je le sais et je les remercie pour cela.


Mais je ne suis pas d’accord, car je sais qu’en refusant d’accueillir ma colère, ma tristesse ou mon dégoût c’est comme si je le reniais.


Comme si je niais cette part blessée de moi.

En faisant cela, je ne peux m’en libérer.

Ce serait comme si je créais un nouveau placard où ranger une nouvelle blessure qui refera surface à un moment ou un autre.


C’est entasser quelque part dans mon corps et mon esprit quelque chose qu’en réalité je ne souhaite pas conserver.


La seule façon que je connais pour éviter cela, c’est de l’accueillir en conscience, en la vivant pleinement, la recevoir comme une vieille copine avec qui je peux discuter.


Ces sentiments ont des choses à nous dire, à nous montrer, c’est pour cela qu’ils existent.


Et c’est en les écoutant que je peux reprendre ma part de responsabilité dans les événements, dans l’assouvissement de mes besoins pour être heureuse.


Bien entendu, je peux traverser ce passage, certes désagréable, en ayant la conviction que c’est pour un mieux ou en tout cas que j’y trouverai un mieux.

Ainsi ces émotions me permettent de me comprendre un peu plus.

De voir là où je ne me suis pas écouté, là où je ne me suis pas respecté, là où je ne me suis pas fait confiance, par exemple.


Il ne s’agit pas de culpabilité, loin de là.

Mais de responsabilité, la réponse que je donne à une situation.


En écoutant mes émotions je peux prendre conscience des réponses que j’ai données à certaines situations, pourquoi elles ne sont pas juste et même ce qui les a induits.


Et c’est là que je peux agir, prendre soin pour transformer, évoluer vers ce qui est juste et bon pour moi.


De cœur à cœur,

Anha🌹