Une main qui écrit dans un carnet avec un stylo à plume. Photo by Ben-Art.

Défi Écriture Jour 39/109 : Au fait, c’est quoi le but ?

Je m'aperçois que dans l’effervescence de ce défi, je ne t’ai pas présenté réellement le sujet de ce blog, son objectif.


J’avais commencé dans la toute première note en te posant ces mots : « t’écrire ce que je traverse, mon quotidien et sur mon histoire ».


Oui, mais encore ?


Ce blog, c’est un peu comme un journal intime dans lequel je raconte mon quotidien certes, mais surtout où je partage les liens entre mon présent, mon passé et mon futur.


Car chaque jour est une opportunité de faire un pas de plus vers soi, un pas de plus pour mieux se connaître, se comprendre et évoluer.


C’est le journal intime d’une femme qui depuis 18 ans chemine dans sa quête de guérison.


Une quarantenaire, aujourd’hui, dont la mémoire s’est réveillée et a levé l’aveuglement sur les souffrances qu’elle a subi.


Le récit d’une petite fille, victime de violences physiques, psychiques et sexuelles.

Une enfant bafouée par la trahison de ces aînés.


Le partage d’une jeune femme “mal construite” devenue mère.


Une maman qui écrit son besoin de réponses afin de s’épanouir, de se réaliser pour incarner ce qu’elles souhaitent transmettre à ses filles au-delà des mots et des concepts.

Être une forme tangible.


Une mère qui a choisi de transmuter ses peurs, ses doutes, ses blessures parce qu’elle a à cœur que ses filles puissent sentir, voir, entendre que l’on peut vivre autrement, se percevoir autrement, s’aimer, se respecter, aimer les autres, croire en soi, en ses rêves et les réaliser.


Une mam’s qui refuse que ses enfants portent sur eux les blessures inavouées de leurs lignées.


C’est cette histoire qui s’écrit dans ce blog.


Avec ses différentes étapes, ses victoires, ses rechutes, ses luttes, ses réponses, ses épreuves que je tente de poser avec des mots.


Mon but n’est pas de t’insuffler de la pitié ou de me plaindre, encore moins de me faire passer pour “une gourou je sais tout”.


Je ne suis rien de tout cela, je suis une humaine, une femme parmi d’autres femmes.



Ce que j’espère vraiment, c’est qu’à travers ce récit, toi qui résonnes ou te reconnais dans des parts de mon histoire, tu te sentes moins seule.

Que tu saches qu’il existe des pistes qui peuvent t’aider à te sentir mieux, à vivre un peu plus chaque jour dans l’amour, le plaisir, à te sentir fière de toi, à ressentir que tu as le droit d’exister, car tu es extraordinaire et tu mérites le meilleur de ce que la vie peut t’offrir.


De cœur à cœur,

Anha🌹