Une main qui écrit dans un carnet avec un stylo à plume. Photo by Ben-Art.

Défi Écriture jour 15/109 : Mon manège à moi c’est toi ! 🎶


Ma grand-mère disait : « Avant l’heure, c’est pas l’heure et après l’heure, c’est plus l’heure ! »

Et mes lunes lui répondent : « Nous on vient au meilleur moment ! »

Allé, tu l’as compris, une petite suite sur le cycle menstruel aujourd’hui.


Après un petit rhume qui m’a bien mise K.O., voilà mes lunes !


Elles sont gentilles quand même, elles ont attendu que je me rétablisse un peu pour se manifester.


Le corps est bien fait, n’est-ce pas ?

En tout cas c’est comme cela que je le conçois.


Tu ne le sens peut-être pas dans mes premiers mots, mais je suis vraiment heureuse de vivre à nouveau ce moment.

Je suis émerveillée comme on peut l’être devant la magie de la nature.


Je te l’ai écrit dans une note précédente, cela fait 1 an que je n’ai plus aucune contraception et depuis 2 mois maintenant mon corps reprend ses droits.


Je n’y croyais pas, surtout lorsque j’ai appris que nos cellules gardent les traitements hormonaux en mémoire pendant 7 générations !


Mais mon manège tourne encore et même mieux que jamais !


C’est après mon 2e accouchement que l’on m’a placé mon premier stérilet.

Cela faisait 3 mois que je perdais du sang de manière continue.

Ces soucis avaient commencé bien avant, vers l’âge de 18 ans, de façon sporadique, mais là j’étais anémiée et vraiment mal en point.


Je t’avoue que je n’ai pas demandé mon reste quand on m’a annoncé que grâce à ce petit objet, je ne perdrais plus de sang, je n’aurais plus de règles.


Le temps est passé avant que je me demande quelle était la cause de ce problème.

On m’a donné une réponse « vite fait » :

Votre paroi utérine est trop fine.

On ne sait pas en définir la cause.


Inexacte et limite absurde cette réponse.. Il m’a fallu retourner sur les bancs de l’école pour me former à la réflexologie plantaire pour le comprendre.


Les métrorragies ou règles hémorragiques sont dues à une paroi utérine trop épaisse causée par un déséquilibre hormonal c’est-à-dire une production trop importante d’œstrogènes par rapport aux progestérones.

(oui, c’est l’inverse de la première réponse donnée)

Mais le résultat est le même, les causes peuvent être variées, il est très difficile de connaître l’origine de ce déséquilibre.

Surtout que je n’ai aucun autre problème de santé qui pourrait avoir une incidence.

Aucun autre traitement, du fait, qu’une diffusion permanente d’hormones par l’intermédiaire de ce stérilet.


J’ai failli abandonner.


Mais au plus je portais attention à mon corps, à ma santé, au plus j’observais que quelque chose n’allait pas.

Perte de libido, de cheveux, douleurs vives pendant les rapports ou après, etc..

Oui, bien entendu, tout ceci pourrait être assimilé à bien d’autres facteurs qui entrent en jeu dans notre bonne santé.

Quoiqu’il en soit, ces symptômes rejoignaient les nombreux témoignages et plaintes d’autres femmes concernant ce stérilet.


Je voulais faire autrement, pouvoir me passer de cet objet, libérer mon corps.

Mais comment ?

Rééquilibrer mon système hormonal.

Oui, mais pour cela, il fallait commencer par retirer ce corps étranger.

Un cercle vicieux, je n’étais pas prête, j’avais peur.


Un an et demi plus tard, quand ma mémoire a ramené à ma conscience les abus dont j’ai été victime, j’ai vu les choses sous un angle différent.


Il m’est apparu que mon corps essayait peut-être désespérément de me montrer à travers mon sang toute la violence dont il avait souffert.


Tiré par les cheveux ?


Peut-être..

Mais depuis que j’en suis consciente, je prends soin de cette part de moi.

J’ai su que je pouvais me libérer de ce stérilet, qu’il ne m’arriverait rien.


Et aujourd’hui, mon manège tourne mieux que jamais et je m’émerveille !


De cœur à cœur,

Anha 🌹


PS : J’attire ton attention que mon but dans cet article n’est en aucun cas de mettre en doute la médecine moderne ou de te suggérer quoique ce soit sur un traitement éventuel, surtout pas. Chacun est responsable de soi-même et de ses choix.

Je relate uniquement mon expérience personnelle.