Une main qui écrit dans un carnet avec un stylo à plume. Photo by Ben-Art.

Défi Écriture 74/109 : Fais ce que je dis, pas ce que je fais !


Tu as remarqué comme il est facile de donner de beaux conseils avisés aux autres ?


Aux amis, aux proches ou encore à nos enfants qui paient souvent la note de nos erreurs, manques et regrets.


Nous, parents, souhaitons le meilleur pour nos eux et à cette fin la boîte à conseils est bien remplie !

Cela peu importe qu’ils reflètent ou non notre propre comportement.


Il y a quand même une c*** dans le potage niveau cohérence sur ce coup-là !


C’est une réflexion qui m’a accompagné pendant longtemps.. Si je te jure.


Si je donnais un conseil (bien souvent qui ressemblait plus à une injonction, on ne va pas se mentir) à une de mes filles, elle recevait des mots.


Bien.

Mais dans les faits, qu’est-ce qu’elle reçoit de ma part de façon indirecte ?

Si mes actes au quotidien ne reflètent pas ce que je dis, mes mots n’ont aucun impact.


Par contre, si je lui partage ma vraie expérience (euh .. adaptée à son âge et sa capacité de compréhension, on s’entend), comment j’ai réagi, mes émotions, les éventuels regrets, etc.. L’histoire peut faire son chemin.


Alors, oui, elle peut me balancer qu’elle n’est pas moi, que ce n’est pas vie..

Et elle a raison, c’est la mienne et en toute honnêteté c’est tout ce que peux lui partager.


Quoiqu’il en soit, ce que j’ai dit est ma vérité et cette vérité peut être accueillie en tant que telle, voire devenir une piste de réflexion, une graine semée.


Et c’est pareil dans mon métier.

On dit que le cordonnier est le plus mal chaussé.. C’est vrai !


Si tu crois que je m’astreins à une discipline rigoureuse et quotidienne de méditation ou autre truc du genre… je rigole !


Bien sûr que non !

Imagine si je devais balancer cela aux femmes qui viennent me voir en séance ou en cercle, évidemment que je ne serais pas crédible.


Par contre, au fil du temps et des épreuves personnelles, j’ai cherché des solutions pour me sentir mieux.

Quand je propose quelque chose à une femme, je lui partage comment cela m’a aidé à un moment précis de ma vie en résonance avec ce qu’elle vit ou demande.


C’est la conviction que j’émane dans mon partage qui lui inspire confiance et ouverture.


Et je terminerai cette note du jour avec un message de gratitude.


Car quand je reçois ces femmes, bien souvent une part de moi dans mon instant présent résonne aussi avec elle.

Et c’est toujours un peu à moi que je parle à travers elles (comme avec mes filles d’ailleurs).

Elles m’offrent un rappel, c’est le bonus de ce métier, le cadeau de ces femmes Médecine sans qu’elles s’en aperçoivent.


Et cela apprend l’humilité et l’honnêteté.

Alors, merci à toutes ces belles femmes Médecine d’avoir croisé mon chemin, de m’avoir fait confiance et d’avoir déposé dans mon espace vos cadeaux.


De cœur à cœur,

Anha🌹