Une main qui écrit dans un carnet avec un stylo à plume. Photo by Ben-Art.

Défi Écriture 35/109 : Enchanteresse quand tu ravis mes sens et mon cœur.

Pour cette 35e note, parlons un peu de cette 4e phase du cycle menstruel, notre enchanteresse intérieure, celle qui séduit, ravit les sens, ramène la douceur du cœur.


Une étape singulière du cycle que j’aime particulièrement, la phase prémenstruelle.

Oui je sais cela peut en surprendre plus d’une ou pas tant que ça…


Même si elle peut jouer aux yoyo avec nos émotions, car notre sensibilité est plus exacerbée, elle m’apporte beaucoup de sérénité.


Surtout après l’ovulation qui la précède, ce moment où mes hormones montent en flèche et rendent la moindre contrariété insupportable.


J’ai pu observer un phénomène intéressant.


Oui je suis à cran pendant l’ovulation, mais cela va au-delà de l’énervement passager.

J’ai tendance à être carrément dans le rejet de mon conjoint !

Tu sais le fameux « Ne me touche pas, c’est littéralement épidermique.


Cela ne vient pas de lui, loin de là.

Mais j’ai observé que ce comportement est devenu de plus en plus marqué au fur et à mesure que mon cycle a repris ses droits depuis que j’ai arrêté toute contraception.


Je te l’avais déjà partagé dans un de mes articles précédents, cela fait un peu plus d’un an que nous avons choisi de gérer notre sexualité de manière totalement naturelle.

Et bien mon non-désir d’enfanter est bien intégré dans mon système.

À ce point que je suis.. Comment dire ? Agressive !


C’est comme si tous mes sens, mon corps m’envoyait ce message “Non je ne veux pas de lui”.

Je vois tous ces petits défauts que j’aime soudainement comme des grosses tâches sur son nez, tout ce qu’il fait m’exaspère !


Je trouve le corps humain vraiment extraordinaire pour cela !

Imagine la magie chimique qui se passe dans mon corps pour le percevoir de la sorte alors que je suis très amoureuse de lui !

Oui, bien entendu, nous en avons parlé et en prenant conscience de cela, j’espère bien pouvoir y ramener un peu de douceur.


Quoiqu’il en soit, entrer dans la phase de l’enchanteresse, ensuite, m’apporte, de ce fait, un grand sentiment d’apaisement.


À l’intérieur de moi, c’est le retour au calme.

Les frustrations et le stress me quittent.

Je le regarde à nouveau avec amour, je le trouve sexy et attirant.

Je reviens vers lui dans la tendresse, je joue la séductrice.


J’aime aussi ce moment pour d’autres aspects.

C’est là que je peux être plus facilement connectée à ma spiritualité.


C’est le moment où mon esprit perçoit, comprends les liens subtils dans mes relations, entre les apprentissages, les événements, les décisions et les actions du mois qui vient de s’écouler.


C’est une phase de bilan, de tri de ce que je souhaite emmener avec moi dans le cycle suivant et ce dont je ne veux plus.

C’est la préparation de ce dont je vais me libérer pendant mes menstrues.


C’est aussi là que je pose mes “comment” que je laisserai maturer jusqu’à la prochaine phase de la jeune fille après mon sang.


À ce sujet, sais-tu que l’on dit que lorsqu’une femme perd son sang à la nouvelle lune et ovule donc à la pleine lune, son énergie est tournée vers la création, vers le monde ?

C’est le cycle de la lune blanche.


Alors que la femme, dont les menstrues surviennent à la pleine lune et ovule à la nouvelle, aura une énergie tournée vers elle-même, vers son introspection, son développement personnel.

C’est le cycle de la lune rouge.


En fonction de tes besoins et tes étapes de vie, tu peux observer ton cycle basculer de l’un à l’autre. Quand je te dis qu’il y a de la magie dans le corps.


Mais revenons à l’enchanteresse, je sais que je dépeins ici une phase prémenstruelle qui peut paraître idyllique et elle peut l’être.


Même si comme je te l’écrivais plus haut, dans cette étape de ton cycle, tu te sens hypersensible émotionnellement, vulnérable, ou si tu souffres de crampes et de douleurs.


Dans ce dernier cas, sache que ce n’est pas normal comme on nous l’a fait croire.

Bien entendu, tu peux sentir que ton corps travaille, bouge, se prépare.

Bien entendu que cela peut être inconfortable, mais pas douloureux.


Tu sais, ces derniers mois, je sens tellement l’intensité du travail de mon corps que je me dis “WAoW, je vais lâcher du lourd !” et j’ai hâte que mon corps lâche la sauce !

(Si je puis me permettre de m’exprimer ainsi. Ce n’est pas très glam, mais cela illustre bien le propos ! Haha)

Mais ce n’est pour cela que j’en souffre.


Si tu vis cette phase prémenstruelle dans la douleur, je t’invite à consulter un spécialiste.

Et à te renseigner sur le rituel du sauna de la Yoni, car ces douleurs sont souvent dues à du sang séché resté collé à ta paroi utérine.


Aux menstrues suivantes, ton utérus va se contracter afin d’essayer de décoller ce sang séché et de pouvoir l’expulser, c’est ce qui crée les crampes que tu ressens.


Le sauna de la Yoni te permet d’aider ton corps à se nettoyer en douceur pour éviter les crampes et les douleurs au cycle suivant.


Si tu as des questions sur ce sujet, fais-le-moi savoir en commentaire juste en dessous de cet article ou écris-moi un mail à l’adresse contact@lodysseedanha.com, je me ferai une joie d’en parler avec toi.


De cœur à cœur,

Anha🌹